Le maire de Guédiawaye indique avoir été pris en otage par la police.

Condamné lundi, à un mois de prison avec sursis pour participation à une manifestation interdite, le maire de la ville de Guédiawaye Ahmed Aïdara, membre de la coalition de l’opposition Yewwi askan wi, a tenu un point de presse, ce mardi pour dénoncer son arrestation et la restriction des libertés individuelles.
 
« Nous associons à nos remerciements à nos vaillants avocats qui n’ont ménagé aucun effort pour nous tirer des serres de ce régime cynique qui joue avec les libertés des citoyens. Alors que le vent de la démocratie est en train de souffler un peu partout à nos portes, chez nos voisins de l’Afrique de l’Ouest, le régime monarchique de Macky Sall continue de donner des coups mortels à nos libertés », a lâché M. Aïdara.
 
Le maire de Guédiawaye indique avoir été pris en otage par la police. « Je fus pris en otage avec mes collaborateurs et amis voire sympathisants arrêtés par une police qui agit et réprime au mépris des droits les plus élémentaires des citoyens sous les ordres d’un préfet couché et partisan », a-t-il dit.
 
D’après lui, « la préservation de notre unité et la volonté de conserver nos libertés ne se négocient point et ne sont en rien entachée ni émoussée, car nous préférons être embastillés pour le respect de nos droits que de vivre libre dans la couardise ».
 
Ahmed Aïdara se dit déterminé à faire face au régime en place. « Aujourd’hui, plus que jamais, nous sommes déterminés, nous de Yewwi à faire face à ce régime liberticide qui instrumentalise la justice pour briser les opposants », a-t-il indiqué.
 
D’après le maire de Guédiawaye l’intimidation ne passera pas. « Sous ce rapport, nous continuerons à nous mobiliser pour le triomphe de la démocratie et le respect de la constitution qui fait l’objet de violation flagrante et récurrente par le régime dont le destin est de restreindre nos libertés afin d’imposer le troisième mandat illégitime et illégal », a indiqué l’opposant.

Leave a Comment