VIVIANE CHIDID RENOUE AVEC LE HIP HOP

La reine du mbalax/RNB, Viviane Chidid a été l’invitée de l’émission matinale Ndékkili animée par Dj Nicolas sur Sud FM. Juste après la sortie de son nouvel album intitulé «Bénen Level» qui aurait connu un «franc succès».
 
Malgré l’agitation forte des  internautes qui réclament des éclaircissements sur les incidents qui secouent son groupe «Jolof band», Viviane Chidid s’est abstenue de parler du présumé trafic de visas qui éclabousse son staff actuellement et qui a abouti à l’arrestation de son manager. Elle a livré à l’animateur avec la même réponse qu’elle sert à la presse depuis l’éclatement de cette affaire.

«Je ne vais pas en parler car, j’ai déjà porté plainte. Il  y’a mon avocat qui s’en charge alors que justice soit faite. D’abord j’ai des enfants, j’ai une famille, j’ai des fans et un honneur à préserver», a déclaré Viviane Chidid. La diva de la musique sénégalaise a un peu rappelé les auditeurs avec un brin d’amusement dans la voix, les péripéties de sa carrière musicale, les sacrifices qu’elle a dû faire face jusqu’à son succès. Elle n’a pas manqué de formuler ses sentiments de reconnaissance à l’égard de son mentor Youssou Ndour. La reine du Jolof Band  avoue à l’antenne ses relations les «plus spécifiques et cordiaux» avec les jeunes rappeurs. La preuve Bakhaw et Dip Doundou Guiss ont participé par téléphone à l’émission pour chanter les louanges de la chanteuse. Toutefois, elle dit entretenir des relations des plus spécifiques avec le rappeur de Grand-Yoff qu’elle appelle affectueusement mon frère.
 
Ainsi, dans leur avenir, ils préparent un nouvel album «mbalax rap» à l’image de l’album esprit réalisé en 2004 avec des rappeurs d’alors. La chanteuse promet des duos avec des artistes et des tournées internationales. Interpellée sur ces relations avec les chanteuses sénégalaises, Viviane dit «ne pas trop sympathiser» avec elles mais elle est prête pour une éventuelle collaboration.
 
En réponse à la question de savoir pourquoi elle reprend le son  de certains artistes, Viviane Chidid explique : «que c’est avec un grand plaisir qu’elle reprend des paroles déjà chantées par certains ambassadeurs de la musique sénégalaise et que c’est toujours avec l’accord de ces derniers que ça soit au Sénégal ou à l’international et respecte par la même occasion tout ce que cela incombe comme droit d’auteur»

Leave a Comment